Le principe de l’assurance de prêt en crédit immobilier

Lorsqu’une banque ou un organisme prêteur prête de l’argent, il s’expose au risque de ne pas être remboursé. Afin de prévenir toute éventualité de non-remboursement du crédit, l’organisme de prêt fait contracter une assurance de prêt. En cas de décès, d’invalidité ou d’incapacité de travail, elle constitue la garantie de percevoir le remboursement de tout ce qui lui est dû, via l’assureur. Si l’un de ces risques survenait, l’assureur remboursera tout ou partie des mensualités ou du capital restant dû, en fonction des conditions stipulées dans le contrat d’assurance. Ainsi, l’assurance de prêt protège à la fois banque et l’emprunteur. Il faut savoir que la non-souscription à une telle assurance peut constituer un motif de refus du prêt.

Le manque d’apport personnel, motif de refus d’un crédit immobilier

Un motif de refus d’un crédit immobilier est le manque d’apport personnel. En effet, à lui seul, il justifie 25% des dossiers rejeté, pour être une part importante. Avant d’accorder un prêt, les organismes de prêt réclament généralement un apport d’au moins 10 % du montant total de l’achat immobilier. L’apport personnel est la somme d’argent dont l’emprunteur dispose pour acheter sa maison ou son appartement. Cette somme d’argent représente un gage de sérieux et de solidité d’un projet immobilier. Il indique également la capacité à absorber un surcoût entre le loyer actuel et ses futures mensualités de crédit.

Avoir beaucoup de découverts, une autre raison de refus d’un prêt immobilier

Un autre motif de refus d’octroi de prêt immobilier est la situation professionnelle instable de l’emprunteur. Ainsi, 22% des crédits sont refusés pour cette raison. Aussi, une dernière cause de refus de crédit par un organisme prêteur est la mauvaise gestion des comptes de l’emprunteur. En effet, les banques sont extrêmement vigilantes sur le comportement bancaire de leurs futurs clients. Elles peuvent jusqu’à éplucher les trois derniers relevés de compte (voire les dix derniers). Il faut éviter d’accumuler les découverts sur la période indiquée, autant pour les achats compulsifs. Également, il est impossible d’avoir un crédit immobilier quand l’emprunteur est fiché à la Banque de France.

Faire appel à un courtier pour décrocher son prêt immobilier

Recourir à un courtier en crédit immobilier permet de sécuriser son choix de crédit, de trouver rapidement le prêt immobilier au meilleur taux. Il permet également de comparer les offres de prêt, d’avoir une parfaite connaissance du marché du crédit, pour gagner du temps et de l’argent. Même s’il s’agit d’un service rémunéré, le courtier apportera toutes les informations utiles et nécessaires sur le montage du dossier de crédit immobilier et de toutes les démarches à suivre. Bref, c’est un intermédiaire expert qui ne vise que les intérêts de l’emprunteur, pour qu’il bénéficie des meilleures conditions de crédit dans le domaine de l’immobilier.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*