Investissement immobilier : les tendances et les opportunités à saisir en Europe

Sur le plan international, Chaque État et même chaque continent du globe se distinguent par un domaine dans lequel il excelle. Si les régions asiatiques se démarquent dans le secteur industriel et le commerce, les pays américains par l’univers de la Bourse et de la spéculation, ceux d’Europe se caractérisent surtout par la performance de leur marché immobilier. Des opportunités se présentent alors aux investisseurs qui projettent d’élargir leurs activités sur les territoires du Vieux Continent.

Les branches immobilières les plus performantes en Europe

Depuis 2015, les échanges en Europe n’ont cessé de s’accroître. La tendance a surtout été soutenue par la baisse continuelle des taux de crédit immobilier (plus d’infos sur ce site), mais on peut aussi constater une nette amélioration du contexte. La branche de l’immobilier commercial affiche les meilleurs résultats si on se réfère aux statistiques.

Les trois principaux pays les plus concernés étant la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni puisque plus de 75 % du marché leur sont attribués. Le choix des investisseurs pour ces types de biens se porte surtout sur les centres d’affaires et les grandes villes. À la fin de l’année 2016, des petits marchés commencent aussi à émerger comme dans le cas du Danemark et des Pays-Bas.

L’autre secteur, celui de l’immobilier de bureaux affiche de nouveaux records. La forte demande et l’insuffisance de l’offre expliquent la montée des prix. Pour s’adapter à la situation, les futurs acquéreurs adoptent certaines techniques. La plupart appliquent la stratégie Core, par exemple, qui fait que les immeubles qui se trouvent dans les quartiers d’affaires comme ceux de Paris soient les plus ciblés.

Peut-être que la location sera chère et qu’il sera difficile d’effectuer des travaux. Cependant, on peut également miser sur le long terme et prévoir les opportunités qu’on peut avoir grâce à ces emplacements Core. Il y a aussi ceux qui optent pour la démarche « value-added » qui fait qu’ils peuvent rénover et réaménager le bien de manière à lui donner plus de valeur et donc plus de rendement. L’Allemagne, la France et l’Italie sont toujours les meilleures dans ce domaine, mais les investisseurs commencent aussi à s’intéresser à l’Italie, l’Espagne et la Belgique.

L’exception française

En France, les avantages fiscaux et la disponibilité des crédits immobiliers encouragent nettement les activités. Et bien sûr, il y a aussi le contexte qui fait que certaines communes sont plus intéressantes que les autres. À Rennes, par exemple, les prix demeurent attractifs même si les investisseurs commencent à venir en masse. Les grandes infrastructures telles que l’EurosRennes et la ligne de métro qui relie la ville à Paris ne font que la rendre encore plus attrayante. Parmi les métropoles qu’il faut retenir, Bordeaux et Montpellier figurent dans le top 5. Le cadre de vie agréable et les nombreux projets de grande ampleur sont les principaux atouts de ces régions.

Et puis, on n’oubliera pas le nouveau contexte économique qui se prépare suite aux récentes élections présidentielles. L’arrivée d’un nouvel élu au pouvoir marque toujours le début de nouvelles réformes. Les propositions de Macron concernant le domaine de l’immobilier montrent que le chef de l’État souhaite réellement améliorer la situation du pays et faciliter les échanges. Les futurs investisseurs ont déjà peut-être entendu parler de ces évolutions qui seront en vigueur dans les prochaines années. Les avantages de l’IFI (impôt sur la fortune immobilière), ceux de la suppression de la taxe habitation, du flat-tax ou autres sont très attendus aussi bien par les propriétaires, les locataires que les futurs acquéreurs.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*